| Accueil | Compte | demande de devis | Service client | 04 27 50 23 25 appel non surtaxé |
Blog
Rechercher

Voitures de sport : les 3 clés d'un bon entretien




Votre voiture de sport mérite plus d'attention qu'un véhicule ordinaire. Que vous l'utilisez sur piste ou sur route, elle demande un entretien rigoureux pour rester performante et conserver son look séduisant. Dans le milieu du sport auto, l'entretien du véhicule est souvent confié au professionnel de l'automobile. Or, il existe d'autres moyens de bichonner votre bolide comme il le mérite sans avoir recours aux spécialistes de véhicule de sport. Découvrez quels sont-ils !


Utiliser des produits dédiés à l'entretien de votre voiture de sport pour la mécanique


De nombreux constructeurs de voiture de sport tels que Porsche, Ferrari, BMW, Aston Martin, etc. sont à la recherche constante de la perfection à travers leurs modèles. Bien évidemment, c'est le moteur qui est au centre de l'attention. Pour l'entretenir, il faut que vous vérifiez régulièrement les niveaux d'huile (moteur, frein...) sans oublier la vidange avec l’huile préconisée par le constructeur.

Vous devez également porter une attention particulière sur la qualité des carburants que vous utilisez car entre le carburant de station service et celui de supermarché, il y a une réelle différence tant sur le stockage (entretien des cuves, vérification fréquente de la pollution dans celle-ci et présence d'eau ) que sur le prix. D'après l'avis des professionnels, le carburant en station service de pétroliers est bien meilleur qu'en supermarché car il évite tout encrassement des pièces sensibles et limite le phénomène de cliquetis associé à une mauvaise combustion.

Par ailleurs, il est aussi important d'utiliser des huiles moteur spécialisées selon votre type de motorisation. L'idéal c'est d'opter pour des huiles destinées aux moteurs à essence et Diesel conçus pour des conditions intenses et sportives.

Enfin, pour chouchouter votre moteur, il est fortement conseillé de respecter le temps de chauffe avant de rouler; et plus encore lorsque vous prévoyez une utilisation sportive de votre voiture.


Quelques règles spécifiques à la conduite sportive


En sport automobile, les pneumatiques (meilleure adhérence) et la quantité de carburant dans le réservoir (moins de poids) ont une influence considérable sur les performances de votre sportive sous le coup de la chaleur. Équipez-vous donc de pneus « Sports » ou de pneus à gomme plus ou moins tendres et adaptées aux conditions climatiques. En dehors de ce contexte, vous pouvez remettre vos pneus "classiques" mais assurez-vous qu'elles soient en parfait état et gonflées à la bonne pression. Notez aussi qu'il faut éviter de conduire avec un réservoir presque vide car les impuretés peuvent être plus nombreuses.


Tout ce qui est carrosserie et jante est à entretenir avec douceur


Une voiture de sport, c'est aussi une affaire de style. La carrosserie doit être impeccable c'est-à-dire nettoyée et lustrée avec précaution. Après chaque nettoyage, n'oubliez pas d'appliquer un polish micro-rayures avec une lingette microfibre ou d'utiliser une bombe de peinture ou un stylo à retouche carrosserie pour faire disparaître les rayures peu profondes.

Quant à vos jantes, elles nécessitent un nettoyage régulier avec un Nettoyant rénovateur de jantes aluminium automobile. Ce produit pénètre et nettoie les jantes même en alu. Il fonctionne avec une simple pulvérisation sur la jante et en nettoyant avec une brosse douce ou une éponge après une minute de temps de pause. N'oubliez pas d'insister sur les zones moins accessibles !


La solution de gardiennage automobile avec option de nettoyage et de maintenance


Certaines entreprises de gardiennage de voiture proposent des prestations de nettoyage et de maintenance. L'avantage est que vous pouvez prendre la route en toute sécurité grâce à une supervision quotidienne de votre véhicule.


Opter pour des produits adaptés à l'entretien de l'intérieur de votre voiture de sport


L'entretien de l'habitacle requiert un travail minutieux et l'utilisation de produits spécifiques. Pour les sièges, qui sont souvent en cuir, il faut absolument utiliser des produits adaptés comme les lingettes spéciales cuir ou les crèmes nettoyantes rénovateur. Cette dernière offre notamment un traitement spécial au cuir car elle est spécialement formulée pour nettoyer, polir et protéger les sièges d'auto et les garnitures en cuir. La combinaison d'émollients et de détergents nourrit durablement les surfaces traitées, prend soin et maintient la douceur naturelle, les couleurs et l'aspect original du cuir, évitant ainsi les gerçures. Après application, elle laisse une agréable sensation de propreté.

Pareillement pour le tableau de bord où chaque élément nécessite un nettoyage minutieux. Votre habitacle est composé d'éléments en plastique, cuir, bois, aluminium, tissu... sachez que son entretien requiert du temps, de la rigueur et l'utilisation des meilleurs produits : Nettoyant en bombe pour l'entretien et la rénovation de votre tableau de bord, Nettoyant en bombe pour l'entretien de sièges, tissu et tapis de votre voiture, Rénovateur intérieurs en cuir...

Ces produits font actuellement l'objet de grosses remises. Profitez-en et n'oubliez pas que pour votre prochaine commande, vous gagnerez des bons d'achat transformables en bon de réduction.

Rédigé le  27 avril 2021 11:05  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Chauffage et climatisation de voiture : comment en prendre soin ?




Le chauffage et la climatisation sont des éléments clés de votre confort mais aussi de votre sécurité en voiture. Si la climatisation de voiture est essentielle en plein été, nous avons tendance à l'oublier dès que les températures sont plus clémentes. Les risques de panne sont alors plus élevés. En effet, lorsqu'une climatisation de voiture au repos depuis plusieurs mois est mise soudainement en marche et de manière intensive, cela peut avoir un impact sur le fonctionnement des organes du système.

Il en est de même pour le chauffage car en désembuant votre pare-brise, votre visibilité est améliorée. Nous pouvons ainsi considérer le chauffage comme le garant d'une bonne visibilité au volant. D'où l'importance de son entretien régulier !

Découvrez nos conseils pour que la température à l'intérieur de votre véhicule soit toujours idéale et éviter les coups de froid, buée et frissons malvenus.


Les points à contrôler pour optimiser le chauffage dans l'habitacle


Le chauffage de voiture est plus qu'une question de confort. Il joue aussi un rôle important dans la sécurité du conducteur et des passagers. Comme expliqué précédemment, le chauffage contribue à améliorer la visibilité sur la route en désembuant le pare-brise. Voici donc deux points à contrôler régulièrement afin d'éviter les pannes de votre système de chauffage.


1/ Observer attentivement le ventilateur


Surveillez régulièrement les fusibles, câbles d’alimentation ainsi que le moteur électrique. Pour limiter l’encrassement du ventilateur, mettez-le souvent en marche particulièrement en automne lorsque les feuilles commencent à tomber et à s’accumuler.


2/ Opter pour le mode de chauffage adapté


En général, le chauffage de voiture fonctionne selon 3 modes :Ventilation : opération par laquelle l'air extérieur est aspiré, puis injecté dans l’habitacle. Pour s'assurer que l’air dans l'habitacle soit de bonne qualité, optez plutôt pour l’entrée d’air extérieur au lieu du "recyclage". Toutefois, si vous vous trouvez dans une circulation très dense ou dans un tunnel pour une courte durée, mieux vaut opter pour le mode "recyclage de l'air".

Eco : l'option qui vous permet de limiter la consommation de votre batterie grâce au chauffage progressif par celle-ci.

Confort : plus énergivore que le mode ECO, ce mode de fonctionnement permet de réchauffer rapidement l'habitacle en temps de grands froids.

Pour refroidir rapidement l'air dans votre véhicule chauffé, ouvrez en premier lieu vos fenêtres. Déclenchez ensuite la ventilation puis la climatisation. Dès que l'aérateur émet de l'air froid, fermez rapidement les fenêtres et mettez d'abord le mode "recyclage interne d'air". Attendez, ensuite, quelques minutes pour passer sur l’air extérieur pour mieux désembuer les vitres. La prudence est, toutefois, de mise car la température entre l’extérieur et l’habitacle ne doit pas dépasser 10°C. Un tel choc de température peut non seulement provoquer le rhume mais aussi et surtout des fissures sur vos vitres !


Astuces pour que votre clim émet de l'air frais et sain


La climatisation est indispensable dès que les températures grimpent bien qu'elle soit énergivore. Pour économiser votre carburant, il est préférable de ne l'allumer que lorsque la chaleur nuit à votre conduite. Entretenez-là donc toute l'année ! Par exemple, si vous roulez en ville et à basse vitesse, ouvrez les fenêtres au lieu de mettre la clim en marche.


1/ Vérifier le fluide réfrigérant


Si votre climatisation diffuse de l'air tiède, vous devez sans doute recharger le fluide réfrigérant. C'est ce gaz qui garantit la fraîcheur de l'air dans l'habitacle. Il se recharge, généralement, tous les 2 ans mais nous vous recommandons de le faire à chaque printemps afin d'éviter les mauvaises surprises.


2/ Remplacer le filtre d’habitacle tous les ans


Lorsque le circuit est humide suite à un mauvais nettoyage de votre voiture, votre climatiseur peut émettre de mauvaises odeurs. Il arrive aussi que le manque d'entretien du filtre d'habitacle entraîne l'apparition de moisissures au niveau des conduits ou des serpentins d'aération. Pensez alors à changer le filtre sans attendre. Le manuel d'utilisation de votre voiture vous indiquera où il se trouve.


3/ Désinfecter le circuit efficacement


Pour éviter la prolifération des bactéries dans le filtre d'habitacle, préférez la ventilation à la climatisation. Enlevez ensuite le filtre et désinfectez abondamment avec un produit bactéricide et fongicide à travers la grille.

Enfin, une autre astuce pour optimiser votre climatisation de voiture : le laisser fonctionner en hiver pendant 15 jours et durant 15 minutes. Cela permet à la fois de désembuer votre pare-brise mais aussi de lubrifier les joints et de maintenir l'étanchéité du système.

Rédigé le  26 avril 2021 9:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Changer une ampoule de phare : méthodes et précautions






Les voitures modernes étant de plus en plus sophistiquées, il est devenu assez difficile de réaliser une simple tâche comme changer une ampoule de phare. Pour bien vous conseiller sur la manière de remplacer une ampoule, nous vous proposons 2 méthodes différentes et la liste des modèles les plus problématiques.








Deux méthodes différentes pour changer une ampoule de phare


La méthode pour changer une ampoule de phare diffère selon le point d’accès des ampoules. Il existe notamment deux accès possibles pour les ampoules : au dos de l’optique et par la trappe dans le passage de roue.




L'accès au dos de l'optique


Si vous n’avez jamais changé d’ampoule de phare auparavant, sachez que normalement une ampoule est accessible au dos de l'optique après avoir retiré un cache qui protège l’intérieur des chocs. Ce cache est généralement retenu par des systèmes de clips métalliques à bascule.







Voici une vue de l'optique avant prise depuis l'arrière sur une Série 3 E90.Le premier cache, retenu par les clips (1), a été enlevé. Remarquez ici que l'ampoule est retenue de la même manière que le cache, c'est-à-dire par un système de clips métallique à bascule (2).

Pour accéder à l’ampoule dans ce cas-ci, il faut appuyer sur le système de clips métallique en remontant légèrement vers le haut, ce qui libère alors les clips (2), et donc l'ampoule. Et comme la visibilité est très réduite, il faut y aller à tâtons.



L'accès par la trappe dans le passage de roue


L’accès au dos de l’optique est le plus facile, mais avec les nouveaux modèles de voiture, il arrive que cela ne permette d’accéder qu’à certaines ampoules seulement (pas toutes). Et lorsque c’est le cas, il faut penser à une autre option d’accès et aller voir dans le passage de roue s’il n’y a pas une trappe par celle-ci.







Pour accéder aux clignotants, il faut se diriger vers les passages de roues. Une trappe permet d'y accéder.








La liste des modèles à problème


Ici, vous trouverez une liste des modèles à problèmes que vous pouvez retenir avant de vous lancer dans le changement d’ampoules de phare. Pour ces modèles problématiques, soit vous tentez malgré tout de faire le remplacement d’ampoule vous-même (en vous aidant des tutoriels spécifiques), soit vous faites appel à un professionnel.

La photo ci-dessous montre à quel point il est difficile de changer une ampoule sans y laisser des morceaux de peau. Il s’agit ici du modèle 207.







Voici donc la liste, toutefois non exhaustive, des modèles pour lesquelles il est difficile de changer des ampoules de phare :

Alfa Romeo 159;

Audi A3 1 : certains y arrivent sans déposer le pare-chocs, d'autres préfèrent démonter le pare-chocs pour avoir un meilleur accès;

Audi 16 (C6) : ce n’est pas évident du tout de se débrouiller sans enlever le bouclier pour ce modèle, mais cela reste faisable;

Citroën C3 1 : les françaises ne sont décidément pas des modèles du genre;

Citroën C4 II : la première n'était pas un exemple de facilité mais cela restait plus accessible;

Citroën C4 Picasso 1;

Citroën C5 1 et 2;

Mercedes Classe A II : certaines ampoules à l'avant ne sont pas accessibles sans démonter l'optique;

Peugeot 207 : si vous n'avez pas les mains d'un enfant de dix ans, il sera très difficile de changer l'ampoule sans démonter quoique ce soit;

Peugeot 308 1 : c’est possible de le faire sans démontage, cependant cela laissera des traces sur votre peau ... Surtout côté gauche !

Peugeot 3008;

Renault Clio 3 : Si il reste possible de la changer sans démonter quoique ce soit, ceux qui en ont fait l’expérience affirment qu'il faut alors une main minuscule ... Ce serait surtout le phare côté droit qui serait très difficile à atteindre;

Renault Modus : la dépose du pare-chocs est indispensable;

Renault Mégane 2 : l'accessibilité est très limitée. Il n'est pas indispensable de tout démonter (trappe au niveau des passages de roues qui donne un accès) mais certains le font pour des raisons "pratiques";

Renault Scenic 2 : c'est l'optique avant droit qui est très difficilement accessible. Le démontage de certains éléments est nécessaires (mais pas le pare-chocs);

Seat Ibiza 3.

Pour résumer, si votre modèle de voiture fait partie des plus problématiques en termes d'accès à l'ampoule de phare, nous vous recommandons vivement de recourir à un professionnel de l'automobile pour le faire.


 

Rédigé le  30 mars 2021 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Bougie d'allumage : comment le changer soi-même ?




Une bougie d'allumage est un dispositif électrique que l'on retrouve dans les moteurs à combustion. Elle a pour rôle de générer une étincelle suffisamment puissante pour déclencher la combustion du mélange air-carburant et permettre ainsi à la voiture de démarrer. A noter qu'il y a autant de bougies que de cylindres. Pour les voitures françaises, il existe en général 4 cylindres et donc 4 bougies d'allumage.

Il est important de préciser que la défaillance d'une seule bougie a des impacts sur l'état du moteur comme la baisse des performances, la surconsommation de carburant ou encore l'augmentation de l'émission de CO2.

Ainsi, si vous constatez que votre moteur ne tourne plus correctement et qu’il broute souvent, examinez en premier lieu vos bougies d’allumage. Les symptômes mentionnés plus haut sont les plus courants lorsque les bougies sont en fin de vie. Cependant, le remplacement n’est pas souvent la solution. Parfois, un simple nettoyage suffit. Dans cet article, vous trouverez des conseils et astuces pour diagnostiquer les bougies d'allumage "brûlées" mais aussi un tutoriel pour les remplacer.


Quand et pourquoi changer une bougie d'allumage ?


L'usure de la bougie provoque un raté d’allumage. Ce qui est dangereux pour le moteur car il pourrait y avoir une perte de puissance, des secousses violentes mais aussi des bruits intermittents au lieu du vrombissement habituel.

Heureusement qu'il y a une limite de kilométrage pour protéger vos bougies. Il n'existe, toutefois, pas de prescriptions sur les intervalles de changement. Pour connaitre l'état de vos bougies d'allumage, le mieux est de les enlever. Si vous remarquez des dépôts de carbone sous l’électrode ou si la fente entre les deux électrodes est trop petite, elles ont brûlé et vous devez absolument les remplacer. Pour les taches cuivrées ou brunes foncées sous l'électrode, le changement n'est pas nécessaire. Il suffit de nettoyer les bougies et c'est tout.


Quelle bougie d'allumage choisir ?


Il est fortement conseillé de garder le même type de bougies d'allumage que celles d’origine. En effet, elles contiennent souvent des métaux précieux comme le platine, l'yttrium et l'iridium et leurs revêtements offrent une meilleure résistance à l’usure leur permettant de conserver leur bon écartement plus longtemps.

Si vous optez, en revanche, pour les bougies d'allumage en fer, en nickel et en chrome, n'oubliez pas qu'ils ont une petite durée de vie. Celles en argent sont aussi durables et en termes de prix, c'est très avantageux notamment si vous roulez beaucoup.
Notez également que les bougies disposant de plusieurs électrons de masse sont excellentes car elles ont un passage de renforcement pour le courant électrique quand l’électrode est bloquée par des résidus. De plus, leur durée de vie est intéressante tout comme leur prix.


Comment remplacer soi-même une bougie d'allumage ?


Étape 1 :






Ouvrez le capot puis le cache-moteur. Localisez, ensuite, les bougies d’allumage et commencez par enlever les connecteurs tout en mémorisant à quel cylindre elles appartiennent.


Étape 2 :


A l'aide d'une clé à fourche ou une clé à bougie ou une clé dynamométrique (largeurs : 20,8 cm), débranchez les bougies. Profitez-en pour dépoussiérer les trous filetés avec un chiffon sec. Les bougies sont recyclables alors ne les jetez pas. Vous pouvez, par exemple, les apporter au centre de recyclage ou chez les recycleurs de pièces auto.


Étape 3 :


Vissez, ensuite, à la main toutes les bougies d'allumage dans les trous filetés correspondants. Au moment de la rotation indiquée par le fabricant, vissez l’écrou d’allumage avec votre clé dynamométrique jusqu’à ce qu’il "glisse" ou procédez comme suit :

• Si les bougies d’allumage ont une bague d’étanchéité, vissez l’écrou à la main d’environ 90°.

• Si les bougies sont coniques et sans bague d’étanchéité, tournez-les d’environ 15°.


Étape 4 :


Vous pouvez maintenant remettre les connecteurs de bougies. Ne vous empressez pas de replacer le cache-moteur et le capot. Il faut d'abord faire une vérification. Pour ce faire, faites tourner le moteur. S'il n'émet plus de bruit inhabituel et ne broute pas, l’opération est une réussite.


La défaillance d'une bougie d'allumage affecte non seulement la performance du moteur mais c’est aussi la source de divers problèmes tels que nous avons cités précédemment. C'est pour cela qu'il est important de la vérifier régulièrement. En la nettoyant souvent, vous prolongez sa durée de vie et préservez l'état de votre moteur.

Rédigé le  25 mars 2021 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Astuces pratiques pour bien entretenir son pare-brise




Un pare-brise bien entretenu est le garant d'une bonne visibilité au conducteur et aux passagers. Il joue également un rôle majeur dans la sécurité des passagers contre le vent, la pluie et les projections diverses.

Il est également important de prendre soin de votre pare-brise car il assure l’intégrité structurelle de votre voiture en cas d'effondrement du toit sur les passagers suite à un capotage. Concernant le coussin gonflable ou l'airbag qui se déploie à une très grande vitesse en cas de collision, celui-ci est solidement maintenu sur le pare-brise pour éviter les chocs à la tête et à la poitrine qui pourraient s'avérer très graves ou mortels.D'ailleurs, saviez-vous qu'il est obligatoire d'avoir un pare-brise en bon état ? En France, vous risquez une amende de 68 € pour un pare-brise sale ou un autocollant qui masquerait la vision du conducteur (Article R316-3 du Code la route) et d'une amende de 375 € en cas de fissure sur toute la longueur ou la largeur de la vitre ou encore une fissure qui fait plus de 30 cm (infraction de 4ème classe).

Réparer une fissure ou remplacer un pare-brise est donc plus qu'une question d'esthétique. C'est surtout pour votre sécurité et celle des autres usagers de la route.


Utiliser des produits dédiés à l'entretien du pare-brise


Pour un pare-brise impeccable, il est important de bien nettoyer les vitres de votre voiture que ce soit à la station-service après avoir fait le plein d’essence, dans une station de lavage ou chez vous avec des produits dédiés à l'entretien du pare-brise. Retrouvez notamment dans notre boutique en ligne du nettoyant en bombe spécialement conçu pour les vitres et pare-brise de la voiture. A l'aide d'un chiffon microfibre, ce produit nettoyant élimine la graisse, les empreintes digitales, la poussière, les débris des surfaces en verre et la saleté de la route sur le pare-brise, les vitres, les rétroviseurs, les phares, etc. Ce spray nettoyant pare-brise est également efficace pour un traitement anti-buée mais aussi pour effacer les traces d’insectes et d’oiseaux sans difficulté.

Pour atteindre les zones difficilement accessibles à l’intérieur du pare-brise, utilisez une raclette avec manche télescopique. Vous n’aurez ainsi pas besoin de vous tordre de mille manières pour enlever les traces sur l’ensemble de la surface.


Remplacer régulièrement les balais d'essuie-glaces


Afin de préserver l'état de votre pare-brise, il est important de vérifier régulièrement vos essuie-glaces. Nous recommandons vivement de les remplacer au moins une fois par an, à la sortie de l’hiver. Selon l'usage de la voiture et les intempéries de votre région, ils peuvent s'abîmer rapidement. Si vous remarquez donc que vos balais d'essuie-glaces émettent du bruit lorsqu’ils sont en mouvement, s’ils laissent des traces ou que la visibilité n’est pas optimale même après leur passage, il est certainement temps de les remplacer. L’entretien du pare-brise passe aussi par des essuie-glaces en excellent état.


Pare-brise cassé : faut-il remplacer ou réparer ?






En cas d'impact sur le pare-brise, la question du remplacement ou de la réparation se pose toujours. Que la fissure soit petite ou grande, vous êtes tenu de la remplacer ou du moins de la réparer.



Dans quel cas réparer votre pare-brise ?


Lorsque la taille de l’impact est inférieure à une pièce de 2 €, le pare-brise peut encore être réparé. Avec de la résine, il est possible de renforcer la zone fragilisée par le choc. Cependant, il faut que l’impact ne se trouve pas dans le champ de vision du conducteur, donc surtout pas devant le volant. A noter aussi que la fissure ne doit pas être éloignée des bords du pare-brise. Si la fissure est trop étendue, prenez rendez-vous dans l'un de nos garages partenaires pour faire remplacer votre pare-brise.



Quand opter pour le changement de votre pare-brise ?


Le pare-brise doit absolument être remplacé dans les cas suivants :

• impact plus gros qu’une pièce de 2 €;

• se trouvant dans le champ de vision du conducteur;

• présence de plusieurs impacts sur la surface;

• présence de fissure.

Les vitres de votre voiture notamment le pare-brise sont essentielles pour une bonne visibilité et une conduite en toute sécurité. Il vaut mieux les garder propres et en bon état tout au long de l’année, que de faire trop souvent réparer les impacts.

Rédigé le  10 mars 2021 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Changement de calandre : guide, tuto et prix




A la fois esthétique et essentielle, la calandre est une pièce automobile que l’on peut changer soi-même si l’on suit les bonnes étapes. Dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il y a à savoir sur la calandre, dont ses différents types et le tutoriel pour la remplacer.

Lorsque c’est nécessaire, vous pouvez changer la calandre de votre voiture vous-même ou faire appel à l'un de nos garagistes partenaires pour cela. Mais avant de vous parler de ces 2 types de solutions, prenons d’abord connaissance de ce qu’est cette pièce.


C'est quoi une calandre et quel est son rôle ?


C’est avant tout un élément de design pour votre véhicule car elle embellit l’aspect de celui-ci vu de devant. D’ailleurs, elle est vendue sous plusieurs formes, et sous différentes tailles et matières pour correspondre au goût des automobilistes. Connaissant l’intérêt esthétique de cette pièce, des constructeurs ont en même fait leur marque de fabrique sur laquelle ils mettent leur logo.

En outre, comme il s’agit d’une grille ou d’une ouverture à l’avant de la voiture qui fait circuler l’air de l'extérieur vers l'intérieur du capot, la calandre permet de refroidir le liquide de refroidissement, donc le moteur. Et comme elle est située juste devant le radiateur, elle sert également à protéger celui-ci.


Quels sont les différents types de calandres ? Pour quelle efficacité ?


L’aspect et l’efficacité d’une calandre varie en fonction de son type. Sur les anciennes voitures, les calandres étaient majoritairement en métal, acier ou aluminium. Mais de nos jours, les calandres sont en plastique ou en matière composite pour limiter l'impact en cas d'accident.

Il en existe plusieurs types, mais les plus prisés sont les suivants :



Les calandres en plaque hermétique pleine


C’est la mieux vendue actuellement car elle offre une meilleure protection du radiateur, mais surtout une personnalisation sur le design. Pour ce type de calandre, l’air entre, non pas à travers, mais par-dessous de celui-ci, c'est à dire au niveau du pare-chocs.



Les calandres intégrées au bouclier avant


Pour améliorer le look de votre voiture tout en mettant en avant le logo de la marque, la calandre intégrée directement au bouclier avant est celle qu’il vous faut. D’ailleurs, elle est compatible avec différents modèles de voiture.


Les calandres dans le prolongement du capot


Il s’agit ici du type de calandre le moins utilisé. Il est directement intégré dans la continuité du capot de la voiture.


Comment changer soi-même une calandre ?


Avant de démonter une calandre et la changer soi-même, les matériels suivants sont nécessaires : un gant de protection, des lunettes de protection et une boîte à outils complète.

Les étapes de démontage peuvent varier selon le modèle du véhicule et le type de calandre, toutefois, voici un tutoriel facile qui peut vous être utile.

Commencez par ouvrir le capot pour pouvoir accéder à la pièce. Veillez à ce que le moteur de la voiture ne soit pas chaud quand vous ouvrez le capot.

Ensuite, retirez les attaches et les vis de fixation de la calandre pour pouvoir retirer celle-ci de son emplacement.

Une fois que c’est fait, montez la nouvelle calandre en suivant les étapes inverses du démontage. Et surtout, n’oubliez de bien remettre toutes les attaches à leurs places, quitte à récupérer celles de l’ancienne calandre s’il le faut.


Combien coûte le remplacement de la calandre de sa voiture ?


En moyenne, le coût de la main d’œuvre pour le remplacement de calandre varie entre 50 et 300 euros. Cela dépend notamment du modèle de voiture et du type de grille car ces deux choses peuvent allonger ou raccourcir le temps de démontage de la pièce.

Rédigé le  8 fév. 2021 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Quels critères pour choisir un pare-chocs ?


Le pare-chocs est le bouclier d’un véhicule car c’est la partie qui reçoit les chocs en premier et les absorbe en cas d’accident. Mais pour qu’un pare-chocs remplisse sa fonction, il faut bien le choisir. Pour vous aider dans ce choix, retenez que les matériaux sont les premiers critères de sélection, ensuite vous pouvez vous baser sur 3 astuces que nous vous donnerons pour reconnaître un pare-chocs de bonne qualité.


Les matériaux comme premier critère de choix d’un pare-chocs


Comme il a été précédemment évoqué, le pare-chocs est un élément de protection indispensable pour votre véhicule. Il est donc important de s'assurer qu'il soit robuste, résistant et durable. Pour cela, il faut d’abord connaitre les matériaux qui remplissent ces critères au mieux et qui répondent également à vos besoins spécifiques comme la légèreté et l’esthétique.

Un pare-chocs comporte 2 faces, et en général celle de l’extérieur est composée de plastique, de fibre de verre ou d’aluminium; tandis que la partie intérieure est composée de plusieurs matériaux à la fois.

Cette face intérieure étant un renfort pour la résistance aux chocs, ses matériaux doivent être choisis scrupuleusement en tenant compte des avantages et inconvénients de chaque type de matériau.

Il y a tout d’abord les pare-chocs en acier qui sont connus pour être durables, mais lourds. Ils sont généralement réservés aux véhicules larges ou tout-terrain.

Ensuite, il y a les pare-chocs faits d’alliage d’aluminium qui sont résistants et légers.

Puis, vous pouvez aussi élargir votre choix avec la fameuse fibre de carbone qui confère au pare-chocs une durabilité et une légèreté. D’ailleurs, ce matériau présente l’avantage de pouvoir être peint et réparé si besoin est. Toutefois, notez que les qualités de la fibre de carbone lui valent un prix assez élevé.

A part cela, il y a aussi la fibre de verre qui est la préférée des vendeurs de pare-chocs d’occasion car elle est légère et résistante. Un pare-chocs en fibres de verre peut être peint et poncé, mais il a tendance à se fissurer plus facilement que le plastique.

Ce qui nous amène alors à découvrir le dernier matériau de fabrication de pare-chocs qui est le plastique. Pour cette partie du véhicule, la polyrésine est le type de plastique le plus utilisé car elle est connue pour bien résister aux impacts. Comme les matériaux de fibre, le plastique peut également être peint; mais contrairement aux fibres, il est assez difficile à réparer et ne peut pas être poncé.


3 moyens de déterminer la qualité d’un pare-chocs


Si vous comptez changer de pare-chocs, vous devez d’abord déterminer le type de pare-chocs que vous possédez actuellement. Pour cela, vous pouvez appeler votre concessionnaire pour avoir le numéro OEM de la pièce, et ce en utilisant votre numéro VIN (numéro de châssis). En vous basant alors sur les informations données par votre concessionnaire, vous déterminerez le type de pare-chocs qui vous convient en vous assurant que sa qualité est bonne.

Trois choses peuvent garantir la qualité d’un pare-chocs :

• La certification ISO 9001 ;

• La certification Tüv ou Thatcham ;

• L’origine des pièces.

Les sites spécialisés tels que aureliacar.com sont de très bonnes adresses pour vous procurer un pare-chocs de qualité quel que soit le type de votre véhicule. Nous ne vendons que des pièces de carrosserie neuves, d’origine ou de qualité équivalente. Les pièces que nous proposons dans notre boutique en ligne sont fabriquées par des équipementiers reconnus comme l'Italie et l'Espagne et proviennent de fournisseurs qui ont la certification ISO 9001.

En outre, avant d’acheter un pare-chocs, pensez à vérifier s’il est certifié Tüv ou Thatcham, car c’est ce qui vous permet de savoir si le produit est homologué aux normes européennes et certifié par ces deux organismes. A noter que toutes les pièces de rechange, les pare-chocs inclus, que vous trouverez sur Aureliacar.com sont certifiées TÜV. S’il s’agit d’une pièce d’occasion (comme à la casse), demandez un rapport sur le véhicule d’origine.

Enfin, la dernière astuce pour se procurer un pare-chocs de qualité est de vérifier l’origine des pièces.
Remplacer un pare-chocs est une tâche simple pour n’importe quelle carrosserie. Les carrossiers partenaires de Aureliacar sont là pour vous aider à choisir et remplacer votre pare-chocs si besoin est.

Rédigé le  3 fév. 2021 16:40  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Conseils et astuces pour démarrer votre voiture par temps froid




C’est en hiver qu’on a le plus de mal à démarrer sa voiture car les problèmes de batterie, d’huile et de carburant sont très fréquents en cette période. Pour éviter cette expérience déplaisante, commencez d’abord par en connaitre les raisons. Dans cet article, nous allons vous en citer 4, puis des conseils et astuces vous seront donnés pour mieux démarrer votre voiture par temps froid.


Les raisons qui vous empêchent de démarrer votre voiture par temps froid


Il y existe 4 raisons pour lesquelles vous avez du mal à démarrer votre voiture par temps froid :

• Les batteries auto, surtout celles chimiques, produisent moins d’électricité lorsqu’il fait froid;

• L’huile de moteur s’épaissit et perd en fluidité (circule mal) en période de froid;

• S’il y a de l’eau dans les conduites de carburant (ce qui n’est pas normal), le froid glacial peut geler cette eau et bloquer ainsi l’arrivée d’essence;

• Si votre voiture est ancienne (modèle des années 80) et qu’elle a un carburateur, le froid peut boucher les gicleurs du carburateur à cause de la glace.


Astuces pour éviter les démarrages difficiles de votre voiture par temps froid


La solution la plus évidente pour éviter un démarrage difficile par temps froid, c’est de garder sa voiture au chaud. Ainsi, pendant la nuit, pensez à la mettre dans un garage (si possible chauffé), sous un abri ou près d’un bâtiment. Sinon, vous pouvez aussi utiliser un chauffe-batterie ou un chauffe-moteur pour maintenir ces éléments à la température adéquate.

En outre, utiliser de l’huile de moteur qui supporte le froid vous aidera à démarrer plus facilement en hiver. Pour cela, consultez le manuel du fabricant, prenez connaissance des différences entre les huiles multigrades et optez pour celle qui convient à vos besoins et à votre voiture.

La troisième astuce pour éviter les problèmes de démarrage par temps froid est d’éviter les problèmes de carburant. Songez donc à utiliser un additif carburant ou à ajouter un nettoyant pour injecteurs pour éviter le gel des conduites de carburant.


Nos conseils pour démarrer votre voiture en douceur


Pour démarrer correctement par temps froid, il ne suffit pas de tourner la clé. Les 4 étapes suivantes sont à respecter pour y arriver :

• Coupez tous les accessoires électriques, que ce soit les phares, le chauffage, … pour optimiser le fonctionnement de votre batterie;

• Tournez la clé et faites tousser le moteur un moment;

• Si la voiture ne démarre pas encore, attendez quelques minutes avant de réessayer, le temps que votre batterie se recharge;

• Si votre voiture est âgée de plus de 20 ans et qu’elle a un carburateur, utilisez un spray d’aide au démarrage.


Conseil pour les moteurs qui tournent au ralenti


Si vous sentez que votre moteur tourne plus lentement que d’habitude, réchauffez votre batterie pour remédier à ce problème. Pour ce faire, vous devez retirer complètement la batterie, mais si vous n’êtes pas en mesure de le faire, passez directement à la dernière solution proposée dans cet article.


Dernière solution : démarrer votre voiture avec des câbles


Pour pratiquer cette solution, vous aurez besoin d’un véhicule en état de marche, d’un second conducteur, de lunettes de protection et de câbles de démarrage.

Comme c’est une solution de dernier recours, veillez à bien suivre ces 10 étapes de réalisation :

• Mettez vos lunettes de protection;

• Utilisez de bons câbles de démarrage et une paire de pinces en bon état;

• Rapprochez les deux voitures (celle en état de marche et la vôtre) de sorte que les câbles puissent relier les batteries;

• Démarrez la voiture fonctionnel et gardez-la en marche pendant tout le processus;

• Branchez correctement les câbles;

• Vérifiez que le courant passe bien (les voyants du tableau de bord s’allument);

• Laissez tourner le moteur de la voiture fonctionnelle;

• Démarrez la voiture en panne;

• Laissez celle-ci tourner pendant que vous débranchez les câbles;

• Laissez votre moteur tourner plus de 20 minutes avant de prendre la route pour bien recharger la batterie.

Si toutefois, votre batterie est complètement HS, n'hésitez pas à la remplacer. Découvrez ici notre sélection de batteries auto neuves et pas chères.

Rédigé le  3 fév. 2021 15:53  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Aureliacar change de design pour optimiser votre expérience web


Vous n'allez peut-être pas nous croire mais votre expérience web nous importe autant que les problématiques liées au prix et à la livraison, à la qualité de nos produits ou à notre réputation en ligne. D'ailleurs, une enquête Gartner confirme que 81% des entreprises prennent aujourd'hui au sérieux l'expérience utilisateur de leur site web.

Votre expérience web commence, en effet, dès lors que vous saisissez votre besoin dans notre mini-moteur de recherche. Nous ne cessons de la rendre plus fluide et de qualité quel que soit le navigateur utilisé, votre localisation, votre terminal ou réseau.


Un design esthétique et ergonomique


Afin de vous proposer une expérience web riche et intéressante dépassant vos attentes en termes de vitesse et de disponibilité sur tout type de navigateurs, réseaux et terminaux, nous avons à nouveau effectué quelques améliorations sur notre boutique Aureliacar.com.

Ainsi, le graphisme a été épuré. Le mini-moteur de recherche se répartit en deux catégories, Auto & 2 Roues, pour simplifier les recherches.

Les rubriques ont été remplacées par les "deux voitures" (vue recto-verso) avec des onglets plus modernes. Pour la fluidité de la recherche, nous avons mis en avant un carrousel avec les divers modèles de véhicules dont chacun est représenté par un visuel plus clair et des liens vers les diverses catégories.


Optimisation pour les nouvelles règles de Google


Aureliacar met à jour son site afin de se conformer aux nouvelles règles de Google entrées en vigueur le 31 mars 2020 notamment sur le Règlement Général pour la Protection des Données ainsi qu'à la loi Informatique et Libertés. Ainsi, il est demandé à chaque utilisateur de notre site son consentement sur l'utilisation des cookies. Une fois l'accord donné par un simple clic, les cookies collectent et traitent les données de l'utilisateur (identité, adresse email, code postal ...) pour permettre à notre site de fonctionner de manière optimale, de mesurer et d'analyser son audience ou encore de contrôler les préférences publicitaires basées sur les centres d'intérêt.

Bien entendu, vous pouvez à tout moment revenir sur vos choix en vous rendant dans la rubrique "Configurer les cookies" en bas de chaque page Aureliacar.


Une arborescence efficace pour faciliter l'accès aux nouveaux produits


Notre collection de pièces de carrosserie vient de s'agrandir. Nous proposons, en effet, toutes les gammes de nouveaux produits de véhicules récents tels que le Peugeot Partner III depuis 11/2018 ou le Citroën Berlingo III depuis 11/2018. Ainsi, pour permettre à chaque internaute de naviguer sans problème dans nos sous-pages, notamment celles des nouveaux produits, nous avons rendu l'arborescence de Aureliacar.com plus intuitive. Chaque visiteur doit donc retrouver son article en 4 clics ou moins qu'il utilise le nouveau mini-moteur de recherche, le carrousel ou les rubriques.

A noter aussi que pour les pièces que vous ne trouvez pas sur le site, vous pouvez en demander la disponibilité auprès de notre service clients via WhatsApp, par Mail ou par téléphone.

Rédigé le  7 déc. 2020 8:53  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Pourquoi faut-il changer de tapis auto et comment bien le choisir ?






Changer votre tapis auto
est indispensable dès lors que celui-ci présente certains signes d'usure. Plus qu'un élément de décoration, le tapis auto est, en effet, un véritable rempart pour éviter l'usure du plancher de votre voiture. C'est aussi un accessoire incontournable car il évite à vos pieds de ne pas glisser lors de la conduite. Lors d'un freinage intempestif, par exemple, le tapis de voiture garantit la stabilité de vos pieds et vous permet ainsi de mieux gérer les risques.

Nous avons listé pour vous les importants signes d'usure d'un tapis auto et les critères pour bien le choisir.


3 signes qui prouvent qu'il faut absolument remplacer son tapis auto


Vous utilisez souvent votre voiture ? Vous êtes donc seul(e) à savoir comment votre tapis auto peut s'user. Il y a, par exemple, le frottement des chaussures qui s'appuient en même temps sur les pédales, les saletés et toutes sortes de liquides. Bref, votre tapis a été conçu pour protéger votre voiture de l'usure chaque jour un peu plus.



La couture qui se défait


Nous parlons, ici, de la disparition de la couture du pourtour de votre tapis auto. Dès que cela commence, il est fortement recommandé de le remplacer le plus rapidement possible car une telle usure est très dangereuse pour votre conduite. Il est, en effet, possible qu'une grosse pliure de matériaux peut se déployer et se coincer entre le plancher et la pédale.


La dégradation du tapis auto peut nuire au frein, à l'embrayage ou la pédale de vitesse


Saviez-vous qu'un tapis auto usé peut entraîner le blocage des pédales tout comme une accélération involontaire. Si ce type d'usure se présente, changez immédiatement votre tapis de voiture car cela pourrait vous faire perdre le contrôle de celle-ci.



Le tapis auto ne tient pas en place


Un tapis auto qui se glisse sous vos pédales de commande notamment du côté conducteur peut également entraîner la perte de contrôle du véhicule. Par ailleurs, la présence d'un trou au niveau de votre tapis en caoutchouc pourrait causer son usure prématurée ainsi que l'accumulation de saleté sur le plancher.


Comment choisir le tapis auto adapté à ses besoins et envies ?


Il existe environ quatre modèles de tapis auto :• moquette

• plastique

• caoutchouc

• velours


Afin que le tapis soit parfaitement adapté à votre voiture, nous vous conseillons vivement de le choisir en fonction de la marque et du modèle de votre véhicule sans oublier l'année de sa mise en circulation. Il aura, alors, les dimensions exactes et ne glissera pas.

Votre habitude de conduite est le second critère de choix de votre tapis auto. Pour les terrains boueux, par exemple, privilégiez les modèles en caoutchouc. Pareillement, si vous transportez des enfants à bord. Ce matériau est résistant et ne craint pas les saletés. Un coup d'éponge et il est propre !

Si vous conduisez régulièrement, un tapis auto antidérapant est le plus adapté. Pour vos talons hauts, optez plutôt pour le modèle avec des protections spécifiques et évitez le caoutchouc ou la moquette. Et enfin, craquez pour un tapis douillet si vous aimez conduire pieds nus.

Pour résumer, il est important de tenir compte de l'environnement dans lequel vous conduisez. A partir de là, vous choisirez ensuite entre un tapis auto en caoutchouc ou en plastique pour la facilité de leur nettoyage ou pour la moquette et le velours pour leur élégance et esthétique. Vous trouverez à cette adresse notre sélection de tapis auto "Made in Italy” pour toutes les marques et modèles de voitures connues. Une remise de 15% sera accordée lors du Black Friday du 27 novembre 2020.

Rédigé le  29 oct. 2020 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Capot de voiture Aureliacar : pari réussi d'une expédition sans casse




Saviez-vous que pratiquement un capot de voiture sur trois arrivait cassé ou plié à cause de la casse des transporteurs ? Pendant un certain temps, nous avons pris en charge la perte jusqu'à stopper momentanément la vente de capot.

Aujourd'hui, et après de nombreuses tentatives nous avons trouvé une solution simple mais efficace : mener une opération d'emballage qui nous prend environ 30mn par capot. Le coût de main d'œuvre est, certes, élevé mais cette opération nous a permis de réduire significativement les pertes.


Nous irons au delà de nos efforts pour vous satisfaire


Il y a encore deux mois, le tiers des capots de voiture que nous avons expédiés revenait plié ou cassé à cause d'une mauvaise manipulation des transporteurs. Les capots sont, en effet, des articles lourds et fragiles. Leur conditionnement doit suivre certaines règles afin de leur permettre d'arriver en bon état à destination.

Notre nouvelle opération d'emballage nous prend désormais environ une demi-heure par capot mais le résultat est là. Depuis maintenant 2 mois, nous n'avons eu que 2 capots cassés sur des centaines livrés. Les clients ne s'en rendent pas compte mais pour que les capots leurs arrivent intactes nous avons dû faire de gros efforts financièrement et en temps passé.

Cette pièce de carrosserie peut maintenant voyager des milliers de kilomètres à travers la France et l'Europe pour arriver à destination. Avec notre nouveau mode d'emballage, nous pouvons désormais honorer notre engagement aussi bien envers les particuliers que les professionnels de l'automobile, c'est à dire : "vous livrer dans capots impeccables et dans les délais".


Les règles d'or pour réussir l'expédition de votre capot de voiture


Comme tous les e-commerçants souhaitant trouver des solutions d'emballage de colis adaptées aux enjeux logistiques, nous venons de mettre au point une nouvelle opération d'emballage de capots.

Voici donc les différentes étapes de la préparation des capots de voiture à livrer.



Étape 1 : Réception numérique de votre commande et impression de votre facture.

Étape 2 : Collecte dans notre stock.

Étape 3 : Commande automatique (réassort) de la pièce pour le prochain client.

Étape 4 : 30 minutes de préparation par capot par nos équipes avec nos cartons dédiés.

Étape 5 : Calage ou mise en palette spéciale pour sécuriser le colis.

Étape 6 : Transport minutieux en chariot élévateur.

Étape 7: Prise en charge par le transporteur.

Résultat : Satisfaction totale des clients particuliers et clients PRO.

Il est à rappeler que cette opération d'emballage de capot prend en compte les éléments suivants avant chaque expédition : taille, poids, scellage, sécurisation du colis, calage et emballage adapté. Avec en prime à la livraison, vous vivez une expérience d'achat optimale grâce à un colis en bon état.

Rédigé le  16 sep. 2020 9:04  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Comment rénover le cuir de votre voiture ?




Après une longue période de confinement et de nettoyage parfois agressif à cause de la désinfection, il est temps de penser à rénover le cuir de votre voiture. Il arrive parfois qu'il devient terne, tâchée par le calcaire laissé par l'eau lors du nettoyage, voire craquelé dû au manque d'entretien.

Vous l'utilisez probablement tous les jours pour vous déplacer : votre voiture et, en particulier, vos sièges en cuir sont infestés de microbes. Les virus tels que le SARS-CoV-2 apparu en 2019 aiment également se nicher sur les parties les plus touchées comme le volant. D'ailleurs, nous ne le répéterons jamais assez : "le volant d'une voiture est plus sale que la cuvette des toilettes".

Alors pour vous aider à limiter le risque de contamination au sein de votre véhicule mais aussi à retrouver la souplesse et brillance ou encore pour atténuer les griffures sur le cuir de votre voiture, voici quelques astuces facile à réaliser au quotidien.


La rénovation du cuir de votre voiture commence par un bon nettoyage


Lorsque le cuir de votre voiture est souple et bien entretenu, il est moins sensible aux tâches d'eau, à la crasse et aux éraflures. Les différents cas de figure suivants vous permettent de connaître le produit adapté à l'entretien de votre cuir auto.




Votre utilisez régulièrement votre voiture ?


Lorsque vous utilisez votre voiture au quotidien, vous devez rester vigilant pour éviter la contamination à bord de votre véhicule. Ainsi, il est recommandé de bien nettoyer toutes les surfaces susceptibles de recevoir des postillons ou qui sont en contact avec les mains. Pour le nettoyage du cuir, vous avez besoin d'un shampoing spécial cuir. Évitez surtout d'utiliser de l'eau et du savon de Marseille ou encore des lingettes nettoyantes. Ces produits rendent le cuir poreux et collant en plus de dégrader sa protection (le vernis). Si vous êtes confronté à ce problème, renforcez le vernis existant par une nouvelle couche avant que cela n'entraîne une déchirure.

Une fois le nettoyage et dégraissage faits, procédez ensuite à l'hydratation du cuir avec un lait nourrissant ou une crème cuir. Pour faire des économies et gagner du temps, vous pouvez aussi opter pour ce Nettoyant/Rénovateur Crème de la marque Super Help. Il a été spécialement conçu pour nettoyer, adoucir et protéger le cuir pour lui redonner son éclat d'origine (couleur, vernis).


Vous roulez peu ?


Vous ne roulez que le week-end et parfois un week-end sur deux ? Vous avez laissé votre véhicule à l'arrêt trop longtemps ? Un bon coup de chiffon suffit pour dépoussiérer vos sièges en cuir. N'oubliez pas de l'hydrater avec le Nettoyant/Rénovateur Crème pour nourrir les surfaces traitées et leur redonner leur douceur naturelle. Pour protéger votre cuir de l'humidité, des frottements et des rayons UV, nous vous recommandons de renforcer le vernis existant avec un fixatif en bombe.


Le cuir de votre voiture est devenu sec et cassant ?


Vous aimeriez redonner de l'éclat et de la souplesse au cuir de votre vieille voiture car celui-ci s'est desséché et est devenu craquelé ? Il est fortement déconseillé d'utiliser un shampoing même celui-ci est dédié au cuir car cela risquerait d'aggraver son état. Appliquez plutôt ce Nettoyant/Rénovateur Crème selon la méthode indiquée précédemment. Pour raviver la teinture du cuir fanée par le soleil ou le temps, vous pouvez par exemple appliquer une Baume Colorant Cuir. Protégez-le ensuite avec un fixatif de type Fixasoft, un vernis en aérosol.


Faire appel à un professionnel pour la réparation de vos sièges en cuir


Griffure, déchirure, tâche récalcitrante, trou de cigarette ou décoloration... il est tout à fait possible de réparer vos sièges en cuir abîmés. De nombreux professionnels proposent, désormais, un service complet pour une rénovation durable et efficace.

Les avantages de recourir à un professionnel pour la réparation ou le recoloration de cuir auto sont, en effet, nombreux pour ne citer que ceux-là :

meilleur rendu esthétique

rapidité de l'opération

qualité du travail

économique

Outre le nettoyage et la désinfection des surfaces fréquemment touchées à l'intérieur et à l'extérieur de votre véhicule, il est toutefois crucial de purifier l'air dans l'habitacle. Là encore, vous avez le choix entre appeler un expert en désinfection pour un traitement à l'azote et l'application d'un antibactérien sous forme de spray.

Rédigé le  3 août 2020 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Comment évaluer l'état d'une batterie auto ?




Votre voiture est restée trop longtemps à l'arrêt ? Ou est-ce que vous l'utilisez trop peu ou trop fréquemment ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, votre batterie auto se décharge beaucoup plus rapidement lorsque voiture est rarement utilisée. Si vous immobilisez souvent votre véhicule durant des mois voire des semaines, vous devez toujours vous munir d'un chargeur de batterie auto. Ce dispositif vous permettra d’optimiser la charge de votre batterie auto lorsque votre voiture est en arrêt prolongé.

A l'inverse, si vous utilisez fréquemment votre voiture mais sur de petits trajets, vous augmentez les cycles de charge de la batterie et par conséquent vous épuisez sa puissance de démarrage. Pareillement, lorsque vous alimentez plusieurs accessoires à la fois tels que la radio, les sièges chauffants, le GPS, les phares, etc. L'idéal c'est de rouler plus longtemps afin que la batterie se recharge pleinement d'elle-même.

Pour éviter le remplacement d'une batterie, il faut savoir évaluer son état. Le test de batterie auto vous permet de connaitre :

• l'état de marche;

• l'état de charge;

• l'état de l'alternateur.

Si le problème vient de l'alternateur, il est donc inutile de remplacer la batterie.

Voici donc les étapes permettant de reconnaître une batterie défaillante, insuffisamment chargée ou HS.


Testez le niveau de charge de la batterie


Afin d'éviter tout risque électrique, il est plus prudent d'enlever tout objet conducteur d'électricité notamment sur vos mains comme les bagues, gourmettes, manchette etc. Assurez-vous également d'avoir les mains bien sèches, de garer votre voiture dans un endroit bien ventilé ou aéré, de ne pas fumer près de la batterie auto durant l'opération et d'éteindre le contact ainsi que le moteur du véhicule.


Comment tester la batterie de votre voiture lorsque celle-ci démarre ?


Prenez un multimètre et procédez comme suit :

• Mettez le mode voltmètre et courant continu du multimètre.

Choisissez le niveau 20V.

Branchez le câble rouge du multimètre sur la borne positive (borne +) de la batterie auto et le câble noir sur la borne négative (borne -).

Allumez le moteur et accélérez jusqu'à 2000 tours/mn.

• La tension mesurée doit normalement excéder 13,2V :

- Si supérieure à 15V, la batterie est en surcharge. Le régulateur de tension est certainement HS.

- Si inférieure à 13,2V, l'alternateur est probablement HS.


 


Comment tester la batterie de votre voiture lorsque celle-ci ne démarre pas ?


Vous aurez besoin d'une autre voiture en état de marche pour cette opération.

Rapprochez les 2 voitures tout en évitant qu'elles se touchent.

Démarrez le moteur de l'autre véhicule.

Branchez le câble noir sur la borne négative (borne -) de la batterie auto de dépannage et faites pareil avec celui de la batterie à dépanner. Répétez la même opération mais cette fois-ci avec le câble rouge sur la borne positive (borne +) des 2 batteries auto.

Démarrez ensuite le véhicule à dépanner.

• Dès qu'il y a un peu de charge, roulez plusieurs minutes pour que la batterie se recharge d'elle-même.

Testez, enfin, la charge à l'aide du multimètre comme expliqué précédemment.


Testez la tension de la batterie


Cette opération présente aussi un risque de court-circuit potentiellement dangereux. Vous devez donc prendre les précautions citées plus haut avant de faire ce test.

Assurez-vous ensuite que votre moteur soit à l'arrêt et bien froid.

• Choisissez le mode voltmètre du multimètre.

• Réglez l'appareil en position 20 V.

Branchez ensuite les câbles du multimètre sur la batterie auto : le rouge sur la borne "+" et le noir sur la borne "-".

- Si la tension mesurée est de 12,6V, votre batterie est bien chargée.

- Si la tension qui s'affiche pointe entre 12V et 12,3V, votre batterie a besoin d'être chargée.

- Une tension supérieure à 13V indique que votre batterie est en surcharge. Le problème se situe donc au niveau du circuit de charge. Pour faire appel à un garagiste près de chez vous, utilisez notre réseau de professionnels de l'auto.

- Une batterie affichant une tension de 10,6 V environ est HS, il faut la remplacer.


Vérifiez la couleur des bouchons


La couleur des bouchons de votre batterie auto est un bon indicateur de son état de charge. Pour cette vérification, procédez comme suit :

Démontez les bouchons.

Observez leur couleur :

- Si l'un des bouchons est noir, il y a eu court-circuit et votre batterie doit être changée.

- Si tous les deux sont noirs, il y a surcharge. Le problème se situe donc au niveau du circuit de charge.

- Lorsque les bouchons affichent encore leur couleur d'origine, tout est normal. Votre batterie a juste peut-être besoin d'être chargée.

Évaluer l'état de votre batterie auto ne nécessite pas vraiment l'intervention d'un garagiste. Et si vous devez le remplacer, nous avons justement une sélection de batterie de voiture de qualité supérieure en promotion.

Rédigé le  20 juillet 2020 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Bien désinfecter sa voiture pour une protection optimale contre l'épidémie de Coronavirus




L'épidémie du coronavirus sévit toujours sur le territoire français. De nouveaux clusters sont repérés tous les jours par les services sanitaires. Avant d’entrer en contact direct ou de manière indirecte avec une personne contaminée ou emmener votre voiture dans des endroits très fréquentés, il est plus prudent d'appliquer les gestes barrières comme la distanciation sociale d’au moins 2 mètres, le port de masque et le port de gants jetables. Il est également important de désinfecter les lieux très fréquentés plus souvent que d’habitude (espace de travail, espace enfant, etc.), les surfaces fréquemment touchées y compris votre voiture.

Votre véhicule est, en effet, un redoutable nid à bactéries. Exposé à la chaleur et à l'humidité, il favorise le développement des bactéries et champignons. Par exemple, le volant peut abriter jusqu'à 800 bactéries/cm². Il est donc important de désinfecter votre voiture depuis les poignées de portière jusqu'aux sièges, en passant par le volant et le tableau de bord. Voici quelques conseils pour réussir la désinfection de votre voiture afin de prendre le volant en toute sécurité.


Quand désinfecter sa voiture ?


Vous utilisez votre véhicule tous les jours notamment pour aller travailler ? Dans ce cas là, il est évident que c'est impossible de désinfecter méticuleusement votre voiture. Lorsque vous avez du temps à consacrer à votre voiture (week-end, jour de repos), vous pouvez alors vous lancer dans un nettoyage plus minutieux.

Mais en attendant, il existe un moyen efficace de se débarrasser des virus et microbes au quotidien : désinfecter les surfaces fréquemment touchées. Avant de monter dans votre véhicule, pensez également à enlever votre gant et à nettoyer vos mains avec de l'eau et du savon ou du gel hydroalcoolique.

Autre détail important : aérez le plus souvent possible votre voiture afin d'éviter que l'humidité ne s'y installe et que des moisissures ne se forment.


Que nettoyer dans sa voiture ?


Toutes les parties de votre voiture avec lesquelles vous entrez en contact doivent être désinfectées car elles peuvent porteuses de virus et bactéries. Voici comment procéder.


La désinfection de sa voiture étape par étape


Avant de désinfecter votre voiture, il faut d'abord procéder au nettoyage de celle-ci. Passez l'aspirateur sur les moquettes et les sièges puis nettoyez les vitres et plastiques. Bien entendu, vous avez besoin de produits adaptés pour réussir cette étape :

nettoyant en bombe pour l'entretien, le nettoyage et la rénovation des tissus, sièges, tapis et intérieurs de votre voiture;

produit nettoyant spécial vitres et pare brise;

nettoyant en bombe pour l'entretien et la rénovation de votre tableau de bord auto;

shampoing rénovateur pour le lavage de votre véhicule.

Une fois le nettoyage de votre auto fait, il faut procéder rapidement à sa désinfection.


Que faut-il désinfecter dans sa voiture ?


Pour un nettoyage réussi, il faut désinfecter votre voiture avec minutie en insistant sur les parties fréquemment touchées et/ou pouvant recevoir des postillons :

tableau de bord et ses différentes commandes;

volant;

poignées de portières et les parties intérieures/extérieures;

boîte de vitesses manuelle;

frein à main ;

écran tactile;

autoradio;

accoudoirs;

ceintures de sécurité;

commodo;

boutons de commande des fenêtres;


Comment éviter la contamination par les objets extérieurs ?


De nombreux objets extérieurs peuvent transmettre le virus SARS-COV-2 car ils ont été touchés par d'autres automobilistes. Ainsi, restez vigilants lorsque vous touchez les pistolets de la pompe à essence, la borne d'un parking ou encore les boutons d'un horodateur. N'oubliez pas d'utiliser un désinfectant antibactérien pour limiter le risque.


Comment désinfecter sa voiture ?


En temps de pandémie comme celle que nous vivons actuellement, nettoyer sa voiture avec des produits nettoyants ne suffit pas pour désinfecter efficacement. Il est fortement recommandé d'utiliser un désinfectant spécialement conçu pour éliminer les bactéries et virus (lingettes, spray) ou à défaut une solution hydro-alcooliques (SHA) contenant de 60 à 80% d'éthanol ou d'isopropanol. Évitez d'utiliser de l'eau et du savon car non seulement ils ne permettent pas de tuer tous les germes mais le rinçage risque aussi d'être difficile pour certaines matières et accessoires. D'ailleurs, le javel contenu dans l'eau risquerait d’endommager certaines matières comme le cuir de vos sièges sauf si après nettoyage vous appliquez ce "Nettoyant Crème rénovateur" .

Par ailleurs, nous recommandons vivement de porter des gants avant d'utiliser un produit chimique pour éviter le contact avec votre peau. Si vous craignez que le désinfectant abîme certaines matières ou accessoires dans votre véhicule, n'hésitez pas à faire un petit test sur une partie peu visible. Vous devez également faire attention aux écrans tactiles ! Pensez à utiliser un produit nettoyant spécial ainsi qu'un chiffon microfibre pour éviter les rayures.

En suivant les recommandations et astuces présentées dans cet article, vous contribuez à la prévention de la propagation de la Covid-19 et à maintenir un environnement sain au sein de votre véhicule.

Rédigé le  6 juillet 2020 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Coronavirus : comment éviter tout risque de contamination dans son véhicule ?


En cette période de crise sanitaire provoquée par l'épidémie de Covid-19, les gestes barrières, l’hygiène ainsi que l’asepsie sont essentielles à notre survie sur la Terre . À ce titre, votre véhicule peut devenir un nid à virus. En temps normal, il abrite des millions de microbes et de bactéries. D'ailleurs, des chercheurs anglais affirment que "le volant est neuf fois plus sale qu’une cuvette de toilettes". Ainsi, toutes les parties de votre véhicule qui ont été touchées par un porteur du virus ou par une personne qui en reçoit des postillons peuvent parfaitement le transmettre.

Il est vrai que le filtre de la clim protège d’office mais il est particulièrement efficace contre l'intrusion de pollens et de pollutions extérieures telles que les fumées chargées en particules… Par conséquent, même si votre filtre d’habitacle est neuf, il ne peut pas vous protéger entièrement du coronavirus.

Bien entendu, le but n'étant pas de transformer votre habitacle automobile en un espace entièrement aseptisé mais tout simplement d'empêcher la contagion du virus dans ce milieu fermé. Suivez nos conseils !


Du covoiturage, oui mais sous certaines conditions pour éviter la contamination dans son véhicule


Lorsque vous devez vous déplacer en voiture, essayez de vous déplacer seul. Si vous faites du covoiturage, l'idéal est de n'emmener qu'un seul passager à l’arrière du véhicule à l’opposé du siège du conducteur. Demandez à votre passager de mettre son masque de protection et évitez au maximum les contacts physiques.

Si toutefois, vous devez transporter deux personnes à l'arrière, nous vous invitons à installer une barrière de protection physique telle qu'une bâche transparente ou une vitre souple pour cloisonner la cabine. Durant le trajet, évitez d'utiliser la climatisation et aérez régulièrement l’habitacle.


Désinfecter sa voiture tous les jours pour éviter la contamination dans son véhicule


Si habituellement, vous vous concentrez sur les parties les plus en contact avec les mains, tout l’habitacle doit être désinfecté pour éviter toute contamination dans votre véhicule. Il faut donc nettoyer puis désinfecter les poignées de portes et de coffre, les accoudoirs, le haut des garnissages de portières, les bacs de rangements, les sièges, les pavillons, les leviers de vitesses et de frein à main, les ceintures, le tableau de bord et surtout le volant qui est le plus envahi. Pour rappel, le volant abrite en temps normal pas moins de 800 bactéries au cm².

En revanche, si votre véhicule n'a pas été utilisé pendant plus d’une semaine, n’ayez crainte, elle n’est plus contaminée. Le virus de la Covid-19 ne survit pas au delà de :

72 heures sur du plastique;

48 heures sur de l'acier inoxydable;

24 heures sur du carton;

4 heures sur du cuivre.


Quels produits utiliser pour désinfecter sa voiture ?


Avant de désinfecter votre voiture, il faut bien la nettoyer. Pour cela, vous avez besoin de produits adaptés comme ce shampoing sec sous forme de bombe pour le nettoyage de vos sièges en tissus, votre tapis auto et l'intérieur de votre voiture. Si vos sièges sont en cuir, c'est ce Nettoyant crème rénovateur qu'il vous faut. Nous avons aussi une gamme complète de produits d'entretien et de nettoyage à petit prix. Profitez-en pour un résultat impeccable !

D'après les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé, il faut utiliser un désinfectant ménager, en pulvérisateur ou en lingette. Par ailleurs, assurez-vous que le produit affiche l'une des mentions suivantes : "élimine les bactéries et virus" ou "virucide".

Concrètement, vous pouvez utiliser les lingettes pour les parties en tissus comme les sièges, le volant, le pavillon et les interstices du tableau de bord et des portières. Elles sont aussi efficaces pour désinfecter les surfaces lisses et solides telles que les rétroviseurs, les poignées de portières et de coffre, l'écran tactile et les divers boutons du tableau de bord.

Un coup de chiffon imbibé d’eau savonneuse peut aussi faire l’affaire. Mais il faut faire attention sur le séchage. Évitez les javellisants et les solvants, sauf sur les plastiques basiques. Avec une lingette, vous n'aurez pas de problème d'humidité car la quantité de solution désinfectante est bien dosée. Enfin, évitez d'utiliser tout produit contenant de l'alcool pour désinfecter vos sièges en cuir car cela peut l'assécher. Après chaque entretien, n'oubliez pas d'appliquer un revitalisant pour cuir pour mieux préserver son état.
Plus efficace et plus rapide que la lingette désinfectante, l'aérosol ou bombe bactéricide peut éliminer les virus et bactéries en seulement 30mn. Il suffit d'activer l'aérosol dans l'habitacle et laisser agir en s'assurant de bien fermer les ouvertures.

En résumé, pour conserver l'intérieur de votre voiture à l'abri des microbes, il faut avoir le souci du détail et bien respecter les étapes de nettoyage et de désinfection.

Rédigé le  25 juin 2020 11:00  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite... 

Prime à la casse 2020 : quelles sont les nouvelles conditions au 1er juin ?


Vous prévoyez d'acheter une voiture ? Faites de réelles économies grâce à la nouvelle prime d'aide à la casse accessible depuis ce 1er juin ! En effet, vous pouvez remplacer votre vieux véhicule polluant par un plus récent à faible émission de dioxyde de carbone et de particules fines. Le Président de la République Emmanuel Macron accorde, du 1er juin au 31 décembre 2020 inclus, une prime à la casse à toute personne majeure domiciliée en France et ayant un revenu fiscal de référence inférieur à 18.000€ net par part.

Par ailleurs, le président de la République a précisé, que seuls les 200.000 premiers achats de véhicules neufs ou d'occasion seront éligibles à cette nouvelle prime à la conversion. Une fois les 200 000 primes à la casse exceptionnelles versées, les anciennes conditions de la prime à la conversion seront de nouveau appliquées.Pour savoir comment bénéficier de la prime à la casse 2020, vous devez réunir les conditions suivantes.


Qui peut bénéficier de la nouvelle prime à la casse 2020 ?


Comme il a été expliqué précédemment, tous ceux qui ont un revenu fiscal de référence inférieur à 18 000€ net par part et non plus à 13 489 € (ancienne condition) par le caractère imposable du ménage peuvent bénéficier de la nouvelle prime à la casse. Cette aide peut monter jusqu'à 5 000€, en fonction du véhicule acheté. A noter que les personnes morales (professionnels, entreprises et collectivités) peuvent aussi en bénéficier. Le revenu fiscal de référence à prendre en compte est celui qui figure dans la déclaration de 2019 des revenus 2018.

A savoir :

Cette nouvelle prime à la casse est cumulable avec le bonus écologique. Par exemple, Si vous comptez acheter un véhicule 100% électrique neuf, vous bénéficierez d'une prime à la casse de 5 000 € en plus du bonus écologique de 7 000€. Ce bonus passe à 5.000€ pour les professionnels et à 2.000€ pour l'achat d'un hybride rechargeable neuf.






Quel est le montant de la nouvelle prime à la casse 2020 ?


Pour vous donner un aperçu des montants de la prime à la casse annoncée dans le plan de relance auto juin 2020, nous les avons illustrés dans le tableau ci-dessous :


 


Quel type de véhicule mettre à la casse pour bénéficier de la prime à la conversion ?


Le critère d'éligibilité pour la mise au rebut des véhicules a été assoupli. Ainsi, seront éligibles à cette prime à la casse les véhicules vignette Crit'Air 3, Crit'Air 4 et Crit'Air 5. En d'autres termes, l'ancien véhicule que vous souhaitiez mettre à la casse doit avoir été immatriculé pour la première fois avant le 1er janvier 2006 (véhicule essence) et avant le 1er janvier 2011 (véhicule diesel).


Quel véhicule acheter pour bénéficier de la nouvelle prime du 1er juin 2020 ?


Que vous prévoyez d'acheter un véhicule neuf ou d'occasion, celui-ci doit réunir les conditions suivantes :

Emission maximum de CO2 : 137g/km en WLTP (109g/km en NEDC);

Prix de vente maximum : 60.000€ TTC en électrique (VE) et hybride rechargeable (VHR), 50.000€ TTC en thermique (essence ou diesel);

Être Crit'Air 1 ou Crit'Air 2 immatriculés après le 1er septembre 2019 s'il s'agit d'une voiture thermique.

Pour compléter cette prime à la casse, vous recevrez également 5.000€ si vous transformez votre véhicule thermique en électrique (pour les RFR inférieur ou égal à 18.000€). Sans oublier la surprime jusqu'à 2.000 €, octroyée à 50 % par l’Etat et les collectivités pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable, si vous habitez ou travaillez dans une « zone à faible émission ».


Comment faire une demande de prime à la casse 2020 ?


Pour faire une demande de prime à la casse des véhicules, il suffit d'adresser votre dossier au télé-service gouvernemental sur cette page web. Certains documents sont utiles à vos démarches, vous pouvez les télécharger sur le site de l'Agence de Services et de Paiement.

Rédigé le  18 juin 2020 11:10  -  Lien permanent
0 Commentaires Lire la suite...